L’Office fédéral de la statistique (OFS) établit, dans le cadre de l’Enquête suisse sur la population active, le calcul du chômage selon la définition du Bureau International du Travail (BIT).

Il est utile de rappeler que la statistique du chômage établie par le Secrétariat d’Etat à l’Economie (SECO) ne s’effectue pas selon la méthode internationale du BIT. Ainsi, quand on adopte une mesure internationale, comme le mètre par exemple, cette mesure est définitivement de 100 centimètres pour tout le monde. Sauf pour le SECO suisse qui l’évalue à 66 centimètres.

Selon l’enquête de l’OFS, au cours du troisième trimestre 2018, le taux de chômage en Suisse au sens du BIT s’établit à 4.4%, en recul de 0.6%.

Le taux de chômage des jeunes, de 15 à 24 ans, est de 9.2%, contre 10.5% en 2017.

Celui chez les 25 à 49 ans est de 3.9%, contre 4.8% l’année passée.

Le taux de chômage a progressé chez les 50 à 64 ans, passant à 3.8%, pour 3.4% l’année dernière.

Considéré selon le sexe, le chômage a baissé tant chez les hommes, à 4.2%, que chez les femmes, à 4.7%.

Le sous-emploi est relevé pour les personnes souhaitant travailler davantage et immédiatement disponibles pour le faire. Ce taux de sous-emploi s’élève à 7.1% au 3e trimestre 2018, en très légère baisse par rapport au 3e trimestre 2017 (7.3%).

Source : ESPA 3e trimestre 2018